Le revenu citoyen solidaire, une réponse à bien des questions

Dans de nombreux pays, les écarts de revenu sont considérables, les sources les plus fréquentes de pauvreté sont les bas salaires et le chômage. La méfiance mutuelle règne, un ordre social stable fait défaut, une part importante de la population se sent exclue. Or, c’est le climat social qui, à terme, décide de la solidité et de la pérennité des libertés et de la démocratie.

C’est pourquoi l’objectif doit être, dans chaque société, de garantir un niveau minimum d’existence aux citoyens et citoyennes, tout en permettant à l’Etat de collecter un montant de recettes suffisant  non seulement pour financer ce niveau minimum, mais aussi pour financer les infrastructures nécessaires.

  • Un revenu minimum garanti, auquel chaque citoyen aurait droit sans conditions, devrait correspondre à 60 % du revenu moyen.
  • Les infrastructures qui doivent être assurées par l’Etat (voies de communication, système scolaire, universitaire et de santé) sont nécessaires, afin que chaque cityoen puisse s’impliquer dans la mesure des possibilités.
  • Ces revenus, l’Etat en récolte une grande part à travers les taxes sur la consommation. Qui achète un produit ou un service, s’acquitte d’un impôt. Et si cela est indispensable au financement des tâches de l’Etat, un impôt unique peut, de surcroît, être levé sur l’ensemble des revenus. En ce cas, la charge fiscale se réduit du montant du revenu minimum citoyen. Un montant négatif est versé sous forme d’allocation citoyenne (impôt sur le revenu négatif), ce qui revient à la formule suivante:

Impôt sur le revenu (négatif ou positif) =
taux d’imposition : 100 x revenu – allocation citoyenne

L’allocation citoyenne crée une culture de la confiance mutuelle et du vivre ensemble. Elle offre une sécurité sociale, elle a un effet motivant et créatif sur l’emploi. Elle garantit de façon convaincante la liberté et la dignité de chaque être humain. Elle aide chacun à prendre ses responsabilités dans la liberté, à faire fructifier ses talents, à prendre en main sa vie et à jouer son rôle dans le monde.